Narratif 23.09. (Français)

La crise climatique fait des ravages dans le monde entier. Ses conséquences dévastatrices la rendent impossible à ignorer : Le Rhin est asséché, le Portugal compte mille morts suite à des vagues de chaleurs, et au Pakistan, des inondations catastrophiques font des milliers de victimes. Mais nos politicien*nes refusent toujours et encore de prendre des mesures concrètes et efficaces!

C’est inacceptable – et c’est la raison pourquoi nous, le mouvement Fridays for Future, lançons un appel pour une nouvelle grève pour la justice climatique et sociale.

À travers le monde, des millions d’activistes battront le pavé le 23.09. pour un futur et une planète vivable, en revendiquant #PeopleNotProfit. Une manifestation aura lieu également à Berlin, dans le Invalidenpark à 12h.

La justice climatique doit passer devant l’intérêt des multinationales. 

Les moyens de subsistance des populations de régions impactés le plus gravement par la crise climatique aujourd’hui doivent être la base des décisions politiques sur l’environnement. Par solidarité avec les régions les plus sévèrement touchées, nous exigeons le désendettement des pays du Sud, en particulier par le Fonds monétaire international et la Banque mondiale.

Non pas dans une logique d’aumônes, mais pour lancer un processus de justice transformatrice rendant le pouvoir politique aux populations.

Quant à la politique en Allemagne, elle défend également les multinationales au lieu de sa population.

Le prélèvement gazier (« Gasumlage ») qui sert au sauvetage d’entreprises gazières, illustre ces priorités de nouveau, car il socialise des pertes, mais privatise les profits.

Au lieu de cela, l’Allemagne a besoin d’un instrument de protection socialement responsable contre la précarité énergétique (« Energiegrundsicherung »).

L’accès à l’énergie à la hauteur de toutes et tous est un droit de l’homme et de la femme pour lequel le gouvernement allemand doit garantir.

Pour le financer, nous revendiquons une taxe des superprofits de multinationales qui, sans remuer le petit doigt, ont accumulés des milliards grâce à la guerre en Ukraine.

Le billet-9€, tarif mensuel national pour les transports publics régionaux, a été abandonné pour être remplacé par des alternatives indignes. Un pas vers l’arrière qui, pour nombreux, met définitivement fin à l’accès à la mobilité en temps d’inflation. Et encore une décision contre les personnes en situation de pauvreté et pour des avantages aux riches.

Le gouvernement allemand doit oser dépenser pour réussir une juste et véritable prévention et gestion de crise. Il est possible de rompre avec la spirale des crises. Mais la limitation de la dette d’État, de nouveau en vigueur à partir de l’an prochain, l’absence de taxe des superprofits et de l’arrêt complet des subventions fossiles y barrent le chemin. Nous revendiquons donc un budget supplémentaire de 100-Milliards d’Euros pour le climat et la sécurité. 100-Milliards qui sont destinés à une transition énergétique équitable, le renforcement massif des transports publics et le lancement d’un billet-0€.

Une partie du budget doit aussi être dédié aux financements climatiques pour des pays du Sud.

Ne nous laissons pas immobiliser par les crises, construisons ensemble un système et une société, dans laquelle #PeopleNotProfit devient une réalité de vie.

Manifestons ensemble le 23. Septembre 2022 pour un changement de système et un monde de la justice climatique !

Tu nous rejoins ?